Joshua Cheptegei et Letesenbet Gidey détrônent Bekele et Dibaba

L’Afrique a retrouvé sa suprématie dans le fond en détenant à l’heure actuelle les records du monde du 5000 m et du 10.000 m, chez les dames et chez les hommes. L’Ougandais Joshua Cheptegei et l’Ethiopienne Letesenbet Gidey  sont les auteurs de ces performances.

L'Ethiopienne Letesenbet Gidey a, en effet, établi un nouveau record du monde du 10.000 m en signant un chrono de 29’01’’03 lors des sélections olympiques éthiopiennes disputées à Hengelo (Pays-Bas). Elle efface le record que détenait la Néerlandaise d’origine éthiopienne Sifan Hassan (29’06’’82). Auparavant, Letensebet Gidey s’était illustrée de fort belle manière en faisant passer de vie à trépas le record du monde du 5.000 m de sa compatriote Tirunesh Dibaba, établi en 2008 en 14'11''15, avec un chrono ahurissant de 14'06''62.

Champion du monde du 10.000m, Joshua Cheptegei a vécu une année 2020 d'exception. Après s'être emparé du record du monde du 5.000 m le 14 août à Monaco en 12'35''36, l'Ougandais a une nouvelle fois effacé l'Ethiopien Kenenisa Bekele des tablettes en lui ravissant celui du 10.000 m, porté à l'incroyable temps de 26'11''00. Bekele avait réussi 26'17''53 en 2005 à Bruxelles. 


Imprimer   E-mail