flag france

Français flag england Anglais

Le Maroc joue un rôle capital dans la promotion de l'athlétisme en Afrique, a déclaré, dimanche soir, le président de la Confédération africaine d'athlétisme (CAA), Hamad Kalkaba Malboum.

CAA Maroc

Le Maroc joue un rôle capital dans la promotion de l'athlétisme en Afrique, a déclaré, dimanche soir, le président de la Confédération africaine d'athlétisme (CAA), Hamad Kalkaba Malboum, faisant savoir que le choix du royaume pour abriter le 27ème Congrès de la Confédération (Skhirat 9-10 octobre) est le fruit de ses efforts en matière de développement et de promotion de cette discipline dans le continent africain.

Lors d'un point de presse au Centre international de conférences Mohammed VI à Skhirat, la veille du coup d'envoi de cette Assemblée sportive continentale, placée sous le haut patronage du Roi Mohammed VI, le dirigeant sportif camerounais a mis en avant "le rôle du Maroc, en tant qu'acteur agissant et actif dans la promotion et le développement de l'athlétisme, et ce à travers les différents investissements de la Fédération royale marocaine d'athlétisme (FRMA) pour améliorer les infrastructures et la détermination du Royaume à promouvoir une coopération Sud-Sud "prometteuse" en Afrique.

Kalkaba Malboum a, par la même occasion, rendu hommage au Maroc pour son engagement dans la lutte contre la tricherie et le dopage, notant que cet axe sera amplement discuté lors des travaux de ce rassemblement sportif.

Il s'est par ailleurs arrêté sur les autres axes à développer durant ce conclave, en l'occurrence les changements des statuts de la CAA pour s'adapter aux normes internationales, les programmes de développement, la naturalisation ou encore la coopération entre les différentes fédérations africaines.

De son côté, le président de l’Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF), Sebastian Coe, a tenu, de prime abord, dans son allocution devant la presse, à exprimer sa reconnaissance au Maroc et à la FRMA pour leur engagement inconditionnel dans la promotion de l’athlétisme en Afrique, avant de s'étaler sur les progrès notables que connait le continent sur les plans organisationnel et des infrastructures.

"Le continent africain occupe une place de choix dans l’agenda de l’IAAF", a-t-il insisté, mettant en exergue le fait que la "Mama Africa" a su toujours se montrer "très apte et qualifiée" quant à l’organisation des grandes manifestations de cette discipline.

"L’Afrique d’aujourd’hui devient de plus en plus performante pour accueillir des manifestations de taille" a-t-il poursuivi, formulant le vœu de voir ce continent s’adjuger l’organisation d’un grand événement tel les Championnats du monde.

Le président de la FRMA, Abdeslam Ahizoune, a souligné, quant à lui, que le Maroc a été élu pour organiser ce congrès eu égard à sa bonne réputation sur le continent et sa capacité d'organiser des événements de grande envergure (Meeting Mohammed VI) et à en assurer la réussite.

"Le Maroc a déjà réussi le défi d'organiser avec succès les Championnats d'Afrique d'athlétisme", a-t-il lancé, se félicitant du fait que le royaume est le seul pays africain à avoir le privilège d'abriter l'une des étapes de la Ligue de Diamant (Meeting Mohammed VI).

L'ouverture lundi matin de ce grand rassemblement sera marquée par la lecture du message du Roi aux participants. Les travaux, qui réuniront les représentants des 54 fédérations africaines, seront axés sur l’examen et l’adoption des nouveaux statuts de l'instance continentale ainsi que sur le nouveau plan stratégique pour le développement de l’athlétisme en Afrique.