flag france

Français flag england Anglais

L’Afrique et les nouvelles règles sur les changements de nationalité

jebet qatari

La 213ème réunion du Conseil de l'IAAF, tenue les 5 et 6 mars 2018 à Birmingham, s’est penchée sur plusieurs thèmes dont les changements de nationalité qui causent un préjudice important à l’athlétisme africain.

Le président de la Confédération africaine d'athlétisme (CAA) a toujours plaidé pour un durcissement de la législation concernant les changements de nationalité, qui se multiplient notamment au profit des monarchies du Golfe et de la Turquie.

Ainsi, suite aux recommandations du Groupe de travail sur le transfert d’allégeance, le Conseil a convenu d'un ensemble de principes concernant les changements de nationalité en athlétisme, notamment:
- une période d'attente minimale de trois ans pour les athlètes souhaitant effectuer un transfert d'un pays à l'autre

- l'établissement d'un comité d'examen qui déterminera la crédibilité des demandes
- la preuve que les pays offrent la pleine citoyenneté et les droits associés
- la disposition selon laquelle un athlète ne peut transférer qu'une seule fois dans sa carrière, et
- qu'aucun transfert n'ait lieu avant l'âge de 20 ans.

Avec ces décisions, l’Afrique devrait pouvoir garder ses meilleurs espoirs et bénéficier de ses champions pour briller encore dans les compétitions internationales