flag france

Français flag england Anglais

ASABA: Le Marteau égyptien plane sur la quatrième journée

GamalLe détenteur du record africain du lancement du Marteau, Mostafa Al-Gamel, a ouvert les hostilités pour son deuxième titre de champion, lors de la quatrième journée d’Asaba 2018.

Après un jet d’ouverture de 69,13 m, il a réussi 71,95 et bouclé cette belle série par une performance gagnante de 73,50 m pour son troisième titre africain en quatre ans. Le champion de 29 ans qui détient le record africain avec 81,29 m depuis 2014 a remporté les Jeux africains de 2015 et le titre africain l’année précédente à Marrakech.

Son compatriote Islam Mohamed était le seul autre homme sur le terrain à franchir la barre des 70 m, avec un lancer de 70,32 m qui lui a valu la médaille d’argent.

Le premier Or du Burkina

À peine remis d’une blessure à la jambe, Hugues Fabrice Zango a franchi une étape importante dans sa carrière, en remportant la médaille d’or au triple saut au stade Stephen Keshi. Après trois sauts dans les environs de 16m, l’athlète du Burkina Faso (25 ans) a été sacré avec une marque de 17.11 m à son cinquième essai.

"J'ai eu une blessure, c'était très difficile de s'entraîner. Je suis heureux d'avoir fait de mon mieux pour gagner la médaille d'or. Depuis mai, je suis au sommet de la liste africaine, alors je me suis dit qu'il était possible de faire quelque chose à ce championnat africain. Cette année, je suis venu pour gagner ", a-t-il déclaré à propos de sa première médaille d'or dans sa carrière après l'argent à Durban 2016.

Le double champion d'Afrique, Godfrey Mokoena, d'Afrique du Sud, a amélioré son bronze de Durban 2016. Il prend l’Argent avec 16,83 m devant l'Algérien Yasser Triki, qui a remporté le bronze avec 16,78 m.

Kenya règle la distance

10000mdamesStacy Ndiwa a porté le nombre de médailles d’or du Kenya à quatre après avoir remporté le 10000m. Pourtant, elle n’a pas été à son meilleur niveau dans les 400 derniers mètres après avoir dépassé sa compatriote Alice Aprot pour gagner en 31’31’’17.

 "Nous avons décidé de nous aider mutuellement pour gagner", a déclaré Ndiwa, victorieuse, qui a couru en compagnie d'Aprot durant toute la course.

C’est la quatrième fois de suite que ce titre féminin africain de 25 tours va à un coureur kenyan et Ndiwa a ajouté à sa victoire au Commonwealth sur la Gold Coast en Australie il ya quatre mois. Aprot, championne de 2016 à Durban, a remporté l'argent en 31’36’’12, laissant à l’Ethiopienne Gete Alemayehu la médaille de bronze en 32’10’’68.

Le Kenya aurait pu signer un triplé, mais le corps de Pauline Koriakwang a cédé et elle est tombée avant le 17ème tour.

Le Nigeria monte en flèche

Nwanaga Kelechi a remporté le titre au javelot feminin grace à un jet de 56,96 m, permettant ainsi au Nigeria d’assurer la deuxième place au classement général, avec six médailles d'or.

Joanne Van Dyk a pris l'argent pour l'Afrique du Sud avec un lancer de 53,72 m tandisque Josephine Lalaw s’offre la médaille de bronze pour l'Ouganda avec 51,33 m.

Antonio Alkana, d'Afrique du Sud, a défendu son titre du 110 m haies avec un parcours sans faute de 13’’51. Le Nigérian AbejoyeOyeniyi (13’’87) a remporté la médaille d’argent alors que Wellington Zaza a placé le Libéria au tableau des médailles avec le bronze en 13’’88. L'Afrique du Sud est en tête du classement des médailles avec six médailles d'or et neuf d'argent, à l’issue de la quatrième journée.

Semenya et Niyonsaba assurent

Après avoir décroché la médaille d’or du 400m, Caster Semenya s’est qualifiée pour l’épreuve du 800m dans un temps décontracté de 2:02.90 derrière l’Ougandaise Winnie Nanyondo, médaillée de bronze au Commonwealth en 2014.

L’autre favorite del’épreuve, la Burundaise Francine Niyonsaba, a réalisé 2: 01.63 lors de sa série remportée par la Marocaine Akkoui Malika en 2: 01,36.

L’Éthiopienne Melese Nberet a dominé la troisième série en 2: 02,51 devant l’Ougandaise Halima Nakaayi (2: 02,54) et la Kenyane Eunice Sum (2: 03,38).

La médaillée d’argent des Jeux du Commonwealth de 2018, Nathaniel Glory, a été la meilleure qualifiée du 400m haies féminin. Ses 55’’96 ont été les plus rapides devant la Sud-Africaine Wendy Nel (57’’47). La Marocaine Lamiae Lhabze, médaillée d’argent en 2008, a remporté la deuxième manche en 58,07.

Le champion du monde Elijah Manangoi et l’homme le plus rapide de la saison, Timothy Cheruiyot, ont assuré leur qualification pour la finale du 1500m en survolant leurs séries.