flag france

Français flag england Anglais

ASABA : Sacre du Kenya

KenyaSacreLe Kenya a terminé son parcours d'Asaba 2018 de manière remarquable en remportant six médailles d'or lors de la dernière journée, ce qui a permis à la nation d'Afrique de l'Est de remporter le classement des championnats africains après cinq jours d'action.

Cependant, c’est Marie-Josée Ta Lou et Caster Semenya qui ont survolé la compétition en décrochant deux médailles d’Or à ces 21émes championnats.

La détentrice du record du monde du 3000m steeple, la kenyane Beatrice Chepkoech, a lancé la course à l’or pour que son pays maintienne sa tradition de steeple chase.

Fraîchement auréolée de son record du monde de 8’44’’32 à Monaco le mois dernier, Chepkoech a mené du début à la fin la course pour remporter la première médaille de sa carrière en steeple. La médaillée d’argent du 1500m des Jeux du Commonwealth de 2018 a franchi la ligne d'arrivée en 8’59’’88. Ses compatriotes CelphineChespol (9’09’’61) et Fanny Cherono (9’22’’92) monopolisent les deux autres places du podium.

"Nous avions convenu de prendre en main dès le début la course pour avoir des positions de médaille. Et j'ai décidé tôt que ce serait la médaille d'or et je suis ravie que cela se soit terminé de cette façon ", a déclaré Chepkoech de son deuxième exploit en deux semaines.

La fête kenyane a continué avec le tout jeune Edward Zakayo (16 ans) sacré au 5000m quelques minutes après que Julius Yego a retrouvé son titre au javelot.

Zakayo, présent seulement sur la scène mondiale depuis un an, a décroché son premier titre senior. L'éthiopien Getaneh Tamireto s’est classé deuxième devant l’Erythréen Haile selassie, champion du monde 2016.

Le champion du javelot nouvellement couronné, Yego, a soulevé le nouveau prodige avant de s'envoler pour célébrer le drapeau rouge, vert et noir.

"Je suis heureux d'avoir remporté la médaille d'or", a déclaré Zakayo, détenteur de la médaille d'argent au 3000 m mondial junior, du bronze au 5000 m du Commonwealth et du 5000 m au mondial junior.

"Je vais maintenant pour la Coupe continentale en République tchèque et j'espère pouvoir gagner la médaille d'or là-bas."

Yego rebondit

Après une saison difficile la saison dernière, Yego, médaillé d’argent olympique, a finalement obtenu son troisième titre continental. Yego a dépassé les 77m avec un premier essai de 77,27 m suivi par la marque gagnante de 77,34 m. Sa dernière tentative pour franchir la barre des 80 m est passée à 74,76, mais cela a suffi pour lui permettre de remporter la médaille d'or comme à Marrakech en 2014. Le sud-Africain Philmar Van Resnburg s’est arrangé pour prendre l’Argent avec 76,57 m, laissant la médaille de bronze au Nigérian Kure Adams (75,69m).

"Gagner c'est bien et c'est une victoire pour le Kenya", a déclaré Yego, satisfait de sa victoire, mais déçu de ses lancers.

Un autre 1-2 pour le Kenya

Le duo kenyan Elijah Manangoi et Timothy Cheruiyot s'est bien illustré en dominant la finale du 1500m.

Le champion du monde et du Commonwealth, Manangoi, a obtenu un temps de 3’35’’20, alors que son coéquipier, comme à Durban, il ya deux ans, a remporté la médaille d’argent en 3’35’’93.

Derrière eux, l’Ougandais Ronald Musagala (3’36’’41) a dû vaincre le Djiboutien Ayanleh Souleiman dans les 60 derniers mètres pour s’emparer de sa première médaille en carrière après cinq ans d’attente.

Ta Lou règle Asaba

TalouAsbaIl ne faisait aucun doute que Ta Lou était intouchable au 200 m, après sa médaille d’or au 100 m décrochée vendredi. Elle est rapidement sortie des blocs et a terminé en force, franchissant la ligne d’arrivée en 22’’50. Elle devenait aussi le premier athlète à remporter deux titres à Asaba 2018.

Bevina Abessolo du Cameroun a pris la médaille d’argent alors que Janet Amponsah a ajouté sa deuxième médaille pour le Ghana à Asaba en 23’’38. Amponsah avait décroché l'argent au 100m.

L’or était la troisième médaille de Ta Lou à Asaba, après l’argent du relais 4x 100m.

Ncincihli Titi a dominé la finale du 200m masculin en remportant son deuxième titre de champion d'Afrique en 20’’46. Le Nigérian Oduduru Ejowyokoghene a perturbé ce qui aurait pu être un 1-2 pour l’Afrique du Sud dans une photo-finish avec Luxolo Adams à 20’’60.

Semenya double la mise

SemenyaLaMisePour Semenya, le parcours de deux tours a été un bon test après la victoire de 400 m vendredi. Et à la cloche, la triple championne du monde avait laché Francine Niyonsaba du Burundi qui était sa principale aversaire. Elle a remporté la course en 1’56’’06.

"L'objectif était de s’imposer au 400m", a déclaré Semenya, qui a remporté l'or aux Jeux olympiques de Londres et de Rio, après avoir conservé son titre au 800m. "Je voulais voir comment je rebondirai au 800m après le 400m et courir en 1’56’’ ".

La vice championne olympique 2016, Niyonsaba, est deuxième en 1’ 57’’97 alors que Bayih Habitam Alemu a donné le bronze à l’Éthiopie en 1’ 58’’86.

Glory Nathaniel a permis au pays hôte de s’imposer au 400 m haies, chez les ames, en 55’’53 devant la Marocaine Lamaie Lhabz (56’60) et Wenda Nel d'Afrique du Sud (57’’04)).

L'Ethiopie et le Kenya en marche

L’Éthiopienne Yehualeye Beletew a surpris la Kenyane Grace Wanjiru, qui visait un septième titre africain à Asaba, au 20 km marche. Beletew, finaliste de Rio 2016, a affronté Wanjiru, mais l’a abandonnée dans les derniers kilomètres pour gagner en 1h 31’46’’.

Wanjiru, 39 ans, qui a dominé la marche féminine depuis Brazzaville 2004, a terminé deuxième en 1h35’5’’ tandis que la Tunisienne Chahinez Nasri a ajouté une autre médaille de bronze après la troisième place à Durban en 1: 37,2.

La marche des hommes a été très disputée, mais Samuel Gathimba du Kenya a remporté son deuxième titre africain en 1: 25,13. Lebogang Shange d‘Afrique du sud, quatrième aux championnats du monde 2017, a remporté la médaille d'argent en 1: 25,24. La Tunisie a remporté une autre médaille de bronze grâce à Hassanine Sebei en 1: 25,39.

Nigeria, Kenya: les meilleurs relais

4nigeria Relai WomenLe quatuor féminin composé de Yinka Ajayi, Abike Egbeniyi, Folashade Abugun et Patience Okon George a offert l’Or du 4 x 400m au Nigéria en 3: 31.17. Le Kenya (3: 35.45) et la Zambie (3: 38.18) complètent le podium.

L'équipe de relais masculine du Kenya avec Jared Momanyi, Alphas Kishoyan, Harun Koech et Emmanuel Korir ont remporté l'or du 4X400m en 3: 00,92.

L'Afrique du Sud a terminé deuxième en 3: 03,50 tandis que le Nigeria s'est classée troisième en 3: 04,88.

Ishke Senekal, d’Afrique du Sud, a remporté le lancer du poids féminin avec 17,24 m, devant Jessica Da Silva Inchude, de Guinée-Bissau (16,76 m), et sa coéquipière Mieke Strydom (15,99).

Siba Ghizlane a remporté la deuxième médaille d’or du Maroc à Asaba avec un saut de 1,83 m, alors que le Swaziland a décroché sa première médaille grace à Nonhlanhla Erikah Seyama (1,80). L'Egyptienne Hoda Hagras prend le bronze.

La Nigériane Anigbata Grace a décroché la médaille d’or du triple saut avec 14,02. La Sud-Africaine Zinzi Chambangu (13,59) a terminé deuxième alors que Leratoo Lydia, du Lesotho, a remporté la seule médaille de son pays avec 13,31 m.

Les deux meilleurs athlètes de chaque épreuve représenteront l’Afrique à la Coupe intercontinentale à Ostrava les 8 et 9 septembre