flag france

Français flag england Anglais

Val-de-Reuil, terre d’accueil des pensionnaires de AADC Dakar

aadc val-de-ruel

Val-de-Reuil connue et reconnue… même à l’autre bout du monde ! Depuis quelques jours, une vingtaine d’athlètes de haut niveau, venus du Canada pour les uns, d’Afrique pour les autres, s’entraînent sans relâche sous la halle d’athlétisme Jesse Owens et sur le stade Bernard Amsalem.

La délégation africaine, emmenée par El Hadj Amadou Dia Ba (vice-champion olympique du 400 m haies aux JO de Seoul en 1988 et aujourd’hui directeur du centre africain de développement de l’athlétisme) et composée de 11 athlètes sénégalais, gambiens, camerounais (de 20 à 25 ans), compte aussi sur ce séjour français d’un mois pour se préparer au mieux aux Jeux Africains qui auront lieu en août 2019 ; et aux championnats du monde d’athlétisme organisés à Doha (Qatar) en septembre pour ceux qui ont pu décrocher leur ticket.

Parmi les têtes d’affiche africaines présentes à Val-de-Reuil, on retiendra des noms comme Gina Bass, médaille de bronze du 200 mètres aux championnats d’Afrique 2016 ou Adama Jammeh, médaille d’argent du 200 mètres aux championnats d’Afrique 2016.

Pour Bernard Amsalem, ancien président de la fédération française d’athlétisme, ce plébiscite de la salle normande par des délégations étrangères, est un atout qu’il compte faire valoir pour les JO 2024. « Nous espérons que notre région sera retenue pour être base avancée pour les JO ; en l’occurrence pour accueillir un maximum de délégations ». Les négociations s’ouvriront dans les prochaines semaines.