Mot du Président de la CAA, Hamad Kalkaba Malboum Version imprimable Suggérer par mail

Lorsqu’en 1958, l’éthiopien ABEBE BEKILA remportait la médaille d’or de l’épreuve de marathon lors des Jeux Olympiques de Rome, il ne se doutait certainement pas que pendant les cinquante années qui suivront, d’autres jeunes athlètes  africains marcheraient sur ses pas et réitèreraient  cet exploit grandiose, pour la gloire de l’athlétisme continental et la fierté du peuple africain.

 

Aujourd’hui, nous nous retrouvons très fièrement sur la terre natale de ce digne fils de l’Afrique, athlètes, encadreurs techniques, officiels et dirigeants de l’athlétisme et du sport africain et mondial, aux côtés de nos leaders politiques, pour célébrer ces exploits et rendre hommage à ces fils et filles qui ont faits  et font toujours la fierté de notre continent.

 

Je voudrais donc saisir cette occasion pour adresser mes très sincères félicitations et exprimer ma profonde gratitude aux uns et aux autres pour cette contribution immense à la visibilité de notre continent et exhorter la jeune génération d’athlètes africains à suivre l’exemple de leurs dignes aînés.

 

 

                             Hamad Kalkaba Malboum

                             Président de la CAA