Le Kenya fixe son regard sur le futur

Malgré le report de certains événements en raison de la pandémie, l’athlétisme kenyan ne perd pas de temps à atteindre à travers le pays pour les participants à la «Conversation mondiale pour l'avenir de l'athlétisme».

En tant que l'un des géants du sport - en termes de médailles internationales - la fédération nationale est imprégnée d'histoire de l'athlétisme. Mais il adopte de nouvelles méthodes pour impliquer le public dans l'exercice de consultation sans précédent des athlètes, des entraîneurs, des officiels, des organisateurs d'événements, des fans et de toute personne intéressée par l'athlétisme.

L’Afrique du sud appelle à l'innovation

Les dirigeants sud-africains ont souligné la nécessité d’articuler une «nouvelle approche» au sein du sport dans le cadre de la «Conversation mondiale pour l’avenir de l’athlétisme».

En contactant les parties prenantes à travers le pays, Aleck Skhosana, le président d'Athletics South Africa, a exhorté une participation prospective à la discussion internationale afin de jeter les bases de l'avenir du Plan mondial pour l'athlétisme 2022-2030.

Ruth Chepngetich pulvérise le record du monde du semi-marathon

La championne du monde de marathon, Ruth Chepngetich, a bouclé dimanche 4 AVRIL 2021 le semi-marathon d'Istanbul en 1 heure, 4 minutes et 2 secondes, battant ainsi le record du monde de près de 30 secondes.

Il appartenait, en 1'04"31, à l'Ethiopienne Ababel Yeshaneh depuis février 2020. Agée de 26 ans, la Kényane a devancé l'Ethiopienne Yalemzerf Yehualaw (1h04'40) et la Kényane Hellen Obiri (1h04'51).

Cheptegei, Duplantis et Kosgei nominés aux « Laureus World Sports Awards »

Les détenteurs de records du monde Joshua Cheptegei, Mondo Duplantis et Brigid Kosgei sont parmi les nominés pour les Laureus World Sports Awards.

En raison de la pandémie mondiale persistante, cette année, les Laureus Awards ne seront pas remis lors d'une cérémonie ouverte. Au lieu de cela, les gagnants seront annoncés en mai dans le cadre d'un événement de récompenses virtuelles.

Beatrice Chepkoech bat le record du monde du 5 km

La kenyane Béatrice Chepkoech a battu le record du monde du 5 km à Monaco le dimanche 14 février 2021, en 14’43’’. Elle a amélioré le record précédent dans une course mixte de 14’48’’ établi par Caroline Kipkirui en 2018, et est également une seconde plus rapide que le record de 14’’44 de Sifan Hassan pour une course réservée aux femmes, depuis que le 5 km a été introduit comme un record du monde en novembre 2017. Beatrice détient aussi le record du monde du 3000 m steeple en 8’44’’32 depuis 2018, établi également à Monaco.

L'Éthiopienne Gudaf Tsegay bat le record du monde du 1500m indoor

La jeune Ethiopienne Gudaf Tsegay (24 ans) s'est emparée de la meilleure marque de tous les temps sur 1500m (indoor) en 3'53''09, lors du meeting de Liévin qui s’est tenu le 9 février 2021. Elle a retranché plus de deux secondes au temps établi par  sa compatriote Genzebe Dibaba en février 2014 à Karlsruhe (3'55''17). Sur la même distance, Tsegay avait notamment remporté une médaille de bronze aux derniers Championnats du monde, à Doha.

Epreuves combinées : Kevin Mayer et Evelis Aguilar s’imposent à la Réunion

Le français Kevin Mayer et la colombienne Evelis Aguilar ont couronné leur campagne 2020 avec des victoires au Meeting de la Réunion, compétition d'ouverture du challenge mondial des épreuves combinées, sur l'île de la Réunion dans l'océan Indien, samedi (19 décembre).

Guide du Gala mondial 2020

À quelques jours des World Athletics Awards 2020, l'attention du monde de l'athlétisme se tourne maintenant vers la célébration annuelle honorant les meilleurs athlètes du monde dont les réalisations ont contribué à une autre année inoubliable pour le sport.

La cérémonie de remise des prix de cette année, qui sera organisée comme un événement virtuel  le samedi 5 décembre et diffusée en direct sur la chaîne YouTube de World Athletics, sa page Facebook et via Twitter, ne célébrera pas seulement ses meilleurs athlètes. Ce sera une célébration du sport lui-même, afin d'honorer et de reconnaître également les organisations et les individus du monde entier qui ont rencontré et surmonté les défis et les perturbations sans précédent provoqués par la pandémie mondiale de COVID-19 afin d'offrir des opportunités de compétition aux athlètes et de divertir événements pour nos fans à travers le monde.

Huit prix, dont ceux dans trois nouvelles catégories, seront décernés aux World Athletics Awards 2020, animés cette année par les légendaires stars du sprint Sanya Richards-Ross et Ato Boldon.

Athlètes mondiaux de l'année

 

Le plus attendu de ces huit sera l'athlète mondial masculin et féminin de l'année, récompensant les athlètes les plus performants de 2020. Un processus de vote à trois - divisé entre le Conseil mondial de l'athlétisme, la famille mondiale de l'athlétisme et le monde entier communauté de fans d'athlétisme - a déterminé les cinq finalistes hommes et cinq femmes.

Finalistes Hommes: Joshua Cheptegei, Ouganda ; Ryan Crouser, USA ; Mondo Duplantis, Suède ; Johannes Vetter, Allemagne ; Karsten Warholm, Norvège

Finalistes Dames: Letesenbet Gidey, Ethiopie ; Sifan Hassan, Pays-Bas ;  Peres Jepchirchir, Kenya ; Yulimar Rojas, Venezuela ; Elaine Thompson-Herah, Jamaïque

Prix ​​Inspiration Covid

Ce prix récompensera un individu ou un groupe d'individus dont les efforts, malgré les défis de 2020, ont abouti à la livraison d'un événement ou d'une expérience d'athlétisme particulièrement inspirants.

Les trois nominés: Réunion Herculis EBS Monaco Wanda Diamond League ; Ultimate Garden Clash, une idée originale de Renaud Lavillenie ; Gdynia 2020 pour les championnats du monde d'athlétisme semi-marathon

Godwin Adongo et Eva Barton : Comment les réseaux sociaux ont réuni deux athlètes prometteuses

Godwin Adongo adore courir. À huit ans, elle trouve les rencontres d’athlétisme plus intéressantes que les dessins animés et regarde la Ligue de diamant pour s’amuser. Les samedis et dimanches, elle fait des exercices d’une heure sur des pistes de terre battue dans la ville ougandaise de Lira, ce qui lui permet de perfectionner ses aptitudes de coureuse.

« J’ai commencé à courir à l’âge de trois ans », a déclaré Godwin. « C’est à ce moment-là que je suis allée à l’école pour la première fois. »