La Sud -Africaine Wenda Nel en demi-finale du 400m haies.

La Sud -Africaine Wenda Nel a franchi le cap des séries sans encombre et s'est qualifiée samedi en demi-finales du 400 m haies des Jeux Olympiques de Tokyo.Wenda a occupé le troisième rang dans la 4è série avec un chrono de 56 sec 06, derrière la Neerlandaise Femke Bol (54:43) et Tia Adana Bell de Barbados (55:69).

Wenda (33 ans) est triple championne d'Afrique , finaliste aux championnats du monde de Pékin 2015 et médaillée d'argent aux Jeux africains. Par ailleurs, la pépite algérienne Loubna Benkadja , a été éliminée après avoir occupé la 8è place dans la 5è série (57:19). 
Les deux grandes favorites américaines Sydney McLaughlin et Dalilah Muhammad, se sont facilement qualifiées sans encombre pour les demi-finales prévues lundi.

ALGERIE : Lahoulou passe, Bouchicha éliminé

Mohamed Zemmour pour CAA

Comme il était attendu, Abdelmalek  Lahoulou s’est ‘’facilement’’ qualifié pour les demi-finales du 400 m haies, alors que son compatriote Hicham Bouchicha est éliminé de l’épreuve du 3000 m steeple disputée ce vendredi pour le compte des Jeux Olympiques Tokyo 2020.

Habitué à passer l’écueil de la première série des 400 haies, Lahoulou n’a pas dérogé à la règle en gérant la course et ses efforts pour assurer sa qualification avec tout de même sa meilleure performance de la saison en 48.83.

Sept athlètes africains qualifiés pour la finale du 3.000m steeple

Sept athlètes africains ont assuré leur qualification vendredi à la finale de 3.000m steeple des Jeux Olympiques de Tokyo qui se poursuivront jusqu’au 8 août prochain.

Sans trop forcer, le Marocain Soufiane El Bakkali, l'un des prétendants au titre, s'est bien placé dès le départ préférant contrôler la course de la troisième série jusqu’aux derniers 400m. Une tactique qui s'est avérée payante puisqu'il a assuré l'essentiel sans dépenser trop d'énergie bouclant la distance en 8min 19 sec.

Ses deux compatriotes Mohamed Tindouft,a été repêché compte tenu de son chrono qui était parmi les six meilleurs temps des trois séries (8 : 15.91), etAbdelkrim Ben Zahra , a quitté tôt la compétition ( 10è dans la série 2).

Dans la premièresériel'Éthiopien LamechaGirma, auteur de lameilleure performance de l’année ( 8 :7.75) et le Kenyan  Benjamin Kigen se sont qualifiés pour la finale sans encombres et ont bien maîtrisé leur course .Le premier en prenant la tête du classement de cette série (8 : 09.83) ,  tandis que le deuxième ( 8 :10.80) a été devancé par le Japonais RuyjiMiuro (8 :09.92).

Idem pour le Kenyan Abraham Kiwiwot qui s’est imposé dans la deuxième série avec un chrono de 8 :12.25, talonné par l’Ethiopien GetnetWale (8 :12.55), alors que l’autre africain en lice l’Erythréen YemaneHailéselassie , il a été qualifié pour la finale prévue le 2 août prochain en réalisant un des six meilleurs temps. 

Soufiane El Bakkali : grand espoir de médaille pour le Maroc

Après sept jours de compétitions le Maroc, ne cesse d’essuyer des revers dans différentes disciplines. L’espoir pour ne pas revenir bredouille de Tokyo repose sur les représentants du Royaume dans la reine des disciplines olympiques (L’athlétisme) , qui sont  entrés en lice tôt ce matin du vendredi 30 juillet avec les séries éliminatoires et à leur tête Soufiane El Bakkali au 3000 mètres steeple.

À 24 ans, El Bakkali est sans aucun doute le sportif le plus apprécié en raison de ses  remarquables exploits et fabuleuses performances  depuis les Jeux Olympiques de Rio de Janeiro où il avait fini sa course au pied du podium certes, mais selon les spécialistes c’était une très belle prestation face aux ténors de la spécialité. Depuis ce jour, il ne cesse de progresser et d’améliorer ses chronos.

ALGERIE : Makhloufi absent… les espoirs sur Triki

Le miracle ne s’est pas produit et n’aura pas lieu à Tokyo pour l’athlétisme algérien qui vient de ‘’perdre’’ son espoir fort de podium aux Jeux Olympiques 2020. Taoufik Makhloufi sur lequel reposait, non seulement les attentes de résultats de l’athlétisme, mais celles de tout le sport national voir de la nation, a surpris tout le monde en annonçant à la dernière minute son absence à Tokyo. Alors qu’il était attendu à l’aéroport en ce lundi 26 juillet, avec ses tests négatifs à la Covid-19 pour embarquer pour le pays du soleil levant, Makhloufi s’est manifesté avec un écrit, annonçant sa non-participation aux Jeux de Tokyo. Dans un message adressé à ‘’ses chers compatriotes’’ le triple médaillé olympique explique son retrait par une blessure au genou et les tests techniques non concluants. ‘’Je me retrouve contraint d’écouter mon corps et ce genou récalcitrant qui a longtemps perturbé ma préparation tout comme la Covid-19 que j’ai contracté l’année passée’’ a-t-il écrit, ajoutant ’’

Le Maroc remporte les Championnat panarabes

Les athlètes marocains ont remporté  les Championnats panarabes, tenus à Tunis du 16 au 20 juin.  Ils ont décroché 31 médailles (10 en or, 9 en argent et 12 en bronze), devant la Tunisie (16 médailles dont 7 en or) et l’Algérie (21 médailles dont 6 en or).

Suprématie africaine au Fond

L’Afrique a retrouvé sa suprématie dans le fond en détenant à l’heure actuelle les records du monde du 5000 m et du 10.000 m, chez les dames et chez les hommes. L’Ougandais Joshua Cheptegei et l’Ethiopienne Letesenbet Gidey  sont les auteurs de ces performances.

L'Ethiopienne Letesenbet Gidey a, en effet, établi un nouveau record du monde du 10.000 m en signant un chrono de29’01’’03 lors des sélections olympiques éthiopiennes disputées à Hengelo (Pays-Bas). Elle efface le record que détenait la Néerlandaise d’origine éthiopienne Sifan Hassan (29’06’’82).  Cette dernière avait détrôné l’éthiopienne Almaz Ayana qui, en 2016, avait couru en 29’17’’45.

TOGO : Une femme à la tête de la fédération

Mme Tchanilé-Salifou Falilatou épouse Dogo a été élue à la présidence de la fédération togolaise d’athlétisme pour succéder au professeur Assima Kpatcha Essoham qui n’a pas sollicité un nouveau mandat. Elle a obtenu  34 voix contre 22 à son concurrent Djobokou Dieudonné à l’issue des élections. Ainsi, la Confédération africaine d’athlétisme compte actuellement  cinq femmes présidentes de fédérations sur 54 pays.

Mme Dogo Falilatou est présidente de la Région 2 d’athlétisme de l’Afrique de l’ouest  et présidente de la commission des règlements au Comité National Olympique du Togo.

Séminaire AADC/CAA : Rôle du Directeur Technique dans le Développement de l'Athlétisme

 La fonction d’un directeur technique national requiert des qualités dont un très grand niveau de sa spécialité, un sens de responsabilité, du courage dans la prise des décisions, ont insisté des experts en athlétisme lors d’un séminaire organisé en visioconférence par le centre de développement de l’athlétisme africain de Dakar (AADC).

NOUVELLES D’AFRIQUE « Alger 2021 » attend le feu vert …

Les Championnats d'Afrique seniors d’athlétisme, initialement prévus à Oran, doivent se tenir du 24 au 28 juin 2021 à Alger. Cependant, les organisateurs algériens attendent le feu vert de la commission nationale scientifique de suivi de la pandémie de Covid-19 qui est seule habilitée à prendre une décision en relation avec l'évolution de la pandémie au plan national et régional. La CAA est à l’écoute des autorités algériennes pour confirmer la date des championnats.