Marathon : Kiptum détrône Kipchoge

Le Kenyan Kelvin Kiptum (23 ans) est devenu le premier athlète à réaliser moins de 2 heures 01 minute dans un marathon. Avec un temps incroyable de 2:00:35*. Il bat de 34 secondes le record du monde lors du marathon de Chicago de la Bank of America, dimanche (8 Oct).

CHAMPIONNATS DU MONDE DE COURSE SUR ROUTE : L’Afrique rafle la mise

Lors des tout premiers Championnats du monde de course sur route à Riga le 1er octobre, nous avons assisté à deux records du monde du mile sur route. L'Éthiopienne Diribe Welteji a établi le record du monde féminin tandis que le coureur américain Hobbs Kessler a remporté le titre et établi un nouveau record du monde masculin dans une compétition acharnée. La Kenyane Peres Jepchirchir et son compatriote Sebastian Sawe ont été sacrés champions du semi-marathon, tandis que la Kenyane Beatrice Chebet et l'Éthiopienne Hagos Gebrhiwet sont restées invaincues sur la distance de 5 km.

La prochaine édition des Championnats du monde de course sur route aura lieu en 2025 à San Diego aux Etats-Unis d’Amérique.

CHAMPIONNATS DU MONDE DE COURSE SUR ROUTE : 340 athlètes en piste à Riga

Environ 340 athlètes – dont des champions olympiques et du monde – issus de quelque 56 équipes participeront ce dimanche 1er octobre aux premiers Championnats du monde d'athlétisme de course sur route à Riga 23.

Gudaf Tsegay et Mondo Duplantis survolent Eugene

L'Éthiopienne Gudaf Tsegay et le Suédois Armand Mondo Duplantis ont tous deux battu des records du monde lors de la finale de la Wanda Diamond League à Eugene dimanche (17 sep).

Tout d'abord, Tsegay a établi le deuxième record du monde senior de sa carrière, battant le record du monde du 5000 m avec une course remarquable de 14’00’’21.

Budapest 23, des Championnats passionnants

Les Championnats du monde d'athlétisme Budapest 23 se sont terminés après neuf jours d'action passionnante au cours desquels les « étoiles de la piste » ont brillé de mille feux.

2 100 athlètes de 195 pays (plus l'équipe d'athlètes réfugiés) ont concouru dans la capitale hongroise, suivis par plus de 400 000 spectateurs payants venus de 120 pays.

L’Afrique à Budapest : 9 Or, 8 Argent, 9 Bronze

Les championnats du monde d’athlétisme (19 au 27 aout 2023 à Budapest) ont pris fin avec le sacre des Etats-Unis (12 Or) devant le Canada (4 Or), l’Espagne (4 Or) et la Jamaïque (3 Or). Le Kenya (3 Or) et l’Ethiopie (2 Or) sont respectivement 5e et 6e au classement final. Quatre autres pays africains ; Ouganda (2 Or), Maroc (1 or), Burkina Faso (1 Or) et Botswana (1 Argent) figurent au Tableau des médailles. Ainsi, la moisson de l’Afrique se chiffre à 9 Or, 8 Argent, 9 Bronze.

Faith Kipyegon réalise le doublé historique 1500 m/5000 m féminin

La huitième journée des Championnats du monde d'athlétisme de Budapest 23 s'est terminée dans la joie avec les victoires dans les finales respectives du 4x100 m masculin et féminin des Etats-Unis, de la Kenyane Faith Kipyegon au 5000 m et du Suédois Mondo Duplantis au saut à la perche.

Kipyegon, qui avait déjà remporté à Budapest un troisième titre mondial sur 1 500 m, a ajouté l'or dans l'autre épreuve de championnat dans laquelle elle a établi un record du monde cette année, devenant ainsi la première femme à remporter les titres sur 1 500 m et 5 000 m aux mêmes Championnats du monde.

Kipeygon a mené un peloton riche et talentueux jusqu'à la cloche, moment auquel la championne olympique Sifan Hassan s'est traînée à ses côtés pour l'inévitable sprint éliminatoire. La course a été régulière jusqu'au début de la ligne droite arrière, lorsque la détentrice du record du monde s'est envolée, poursuivie par la coureuse néerlandaise et sa coéquipière Béatrice Chebet, médaillée d'argent mondiale l'an dernier.

La Kenyane s'est propulsée jusqu'à la ligne, ne laissant à Hassan aucune lueur d'espoir de pouvoir améliorer l'argent. Son temps est de 14’53’’88, avec Hassan deuxième en 14’54’’11 et Chebet médaillée de bronze en 14’54’’33.

Arop surprend Wanyonyi

Le titre du 800 m masculin est revenu au Canadien Marco Arop, dont l'émergence soudaine aux côtés du premier leader, le champion du monde U20 du Kenya, Emmanuel Wanyonyi, 19 ans, peu après la cloche a fait dévier la course de son parcours prévu.

Wanyonyi a répondu, mais n'a pas pu reprendre la tête, remportant l'argent en 1’44’’53 alors que le Canadien, qui a remporté le bronze aux championnats du monde de l'Oregon l'année dernière, a gagné une place sur la plus haute marche du podium en terminant en force en 1’44’’24.

La Cote d’ivoire (Dames) et le Nigéria (Hommes) ont été disqualifiés à l’issue des finales du 4X100 m.

Ainsi, la moisson de médailles de l’Afrique se chiffre à 7 Or, 7 Argent et 6 Bronze à la veille de la clôture des championnats. 

Triplé africain au marathon féminin

L’Afrique s’est illustrée au marathon féminin en s’emparant des trois places du podium. Amane Beriso Shankule a mené un doublé éthiopien avec un temps de 2:24:23 à l'arrivée sur la Place des Héros devant sa compatriote et championne en titre Gotytom Gebreslase (2:24:34).

Une course de médailles éthiopienne a été observée longtemps, jusqu'à ce que les conditions climatiques fassent des ravages sur la vainqueur du marathon de Londres de l'année dernière, Yalemzerf Yehualaw.